L’Assurance Multirisques Habitation

Le feu, l’eau, l’explosion peuvent détruire ou détériorer vos meubles et vos biens, mais aussi engager votre responsabilité à l’égard de vos voisins, des tiers et de votre propriétaire si vous êtes locataire. Vous pouvez également être victime d’un vol. La survenance d’un de ces risques peut être fatale pour votre budget.

Alors que faut–il faire ?

La réponse est simple : Souscrire une assurance multirisque habitation.

  1. Qu’est-ce que l’Assurance Multirisque habitation ?
  2. Quels sont les biens garantis par ce contrat ?
  3. Est-ce une obligation ? De quoi bénéficierais-je ?
  4. Quels risques ce contrat d’assurance couvre-t-il ?
  5. Quelles sont les limites des garanties offertes ?
  6. Comment souscrire cette assurance ? Quelles informations fournir ?
  7. Que faut-t-il faire en cas de survenance d’un sinistre ?
  8. Quelles sont les précautions à prendre pour éviter la survenance d’un sinistre ou en limiter les conséquences ?

I. Qu’est-ce que l’Assurance Multirisque habitation ?

Le contrat multirisque habitation s’adresse particulièrement aux propriétaires ou locataire d’appartement ou de maisons individuelle, il permet de protéger le patrimoine familial.

C’est un contrat qui couvre plusieurs risques comme l’indique son appellation :

  • Multi = plusieurs.
  • Risque = événement qui survient et cause des dommages.

Le contrat multirisque habitation comprend au minimum 3 garanties, l’incendie étant toujours comprise.

Revenir au sommaire

II. Quels sont les biens garantis par ce contrat ?

  • Les biens immobiliers : c’est le contenant de votre demeure -villa, appartement, maison individuelle- (murs, agencement, etc.) 
  • Les biens mobiliers : c'est le contenu de votre demeure en meubles, vêtements, appareils électroménagers, les rénovations que vous avez effectuées en peinture, papier peint, faux plafond, aménagement d’une cuisine ou d’une salle d’eau, etc.

Revenir au sommaire

III. Est-ce une obligation ? De quoi bénéficierais-je ?

Si vous êtes propriétaire ou copropriétaire de votre logement, vous n’êtes pas obligé de souscrire une assurance MULTIRISQUES HABITATION.

Si vous êtes locataire, votre contrat de location contient le plus souvent une clause vous obligeant à souscrire un contrat d’assurance couvrant votre responsabilité civile vis-à-vis du propriétaire (une négligence de votre part peut même justifier la résiliation du bail de location).

Néanmoins être bien assuré, lorsque survient un sinistre, évite bien des désagréments. Sans assurance, toutes les conséquences d’un sinistre seront à votre charge.

Revenir au sommaire

IV. Quels risques ce contrat d’assurance couvre-t-il ?

Le contrat « multirisques habitation » garantit, selon certaines conditions, vos biens contre : l’incendie, les dégâts des eaux, les bris de glaces, le vol et la responsabilité civile. D’autres garanties pourraient vous être proposées, selon la compagnie de votre choix.

1. L’incendie et les risques annexes :
 

Dommages occasionnés par l’action subite de la chaleur ou par le contact direct et immédiat du feu ou d’une substance enflammée susceptible de dégénérer en incendie véritable et qui touche soit le contenant -les biens immobiliers (murs, agencement, embellissement….etc.), soit le contenu- les biens mobiliers, équipements, les installations électroménagères et autres biens qui s’y trouvent.

D’autres garanties peuvent être annexées à l’incendie:

  • Explosion, chute de la foudre, dommages électriques, perte de loyer, etc. 
1. Dégâts des eaux :

Dommages occasionnés par l’eau tel que :
 Les fuites d’eau, rupture et débordements des conduites non souterraines, de tout appareil à effet d'eau et de chauffage, des débordements et renversements des récipients et les infiltrations de la pluie.
 A ne pas confondre avec les inondations. 

2. Vol :

Dommage dû à la soustraction ou à la détérioration de vos biens, suite à un vol ou une tentative de vol commis dans l’une des circonstances suivantes :

  • Effraction ;
  • Usage de fausses clés ;
  • Vol précédé ou suivi de meurtre, de tentative de meurtre ;
  • Violence dûment constatée sur la personne de l’assuré, ou d’une personne membre de la famille, ou non habitant généralement avec lui, ou d’un membre de son personnel.
3. Bris de glaces :

Dommages causés aux miroirs et glaces étamées fixées aux murs ou mobiles des portes, fenêtres, notamment en cas de bris causés :

  • Par le fait non intentionnel de l’assuré ;
  • Par la maladresse, l’imprudence des personnes habitant avec lui.
4. Responsabilité civile du propriétaire ou du locataire : 

Dommages causés aux tiers (matériels et corporels) de votre fait ou des personnes (membres de votre famille ou employées…) ainsi que les animaux et les choses dont vous avez la garde. 

  • Intoxication ou empoisonnement provoqués par les boissons ou produits alimentaires consommés à la table familiale ;
  • Le bris d’une vitrine provoqué par votre enfant en jouant au ballon ;
  • La chute de votre balcon d’un pot de fleur sur un passant, etc.

 Pour plus de détails nous vous conseillons vivement de consulter les conditions générales de ce contrat d’assurance auprès de la compagnie de votre choix.

Revenir au sommaire

V. Quelles sont les limites des garanties offertes ?

Comme tout contrat d’assurance la MULTIRISQUES HABITATION comporte des exclusions, entre autres :

1. Exclusions communes à toutes les garanties :
  • Par votre fait intentionnel, ou votre complicité
  • Par le fait d’une guerre civile, actes de terrorisme ou de  sabotage, etc.
2. Exclusions particulières à chacune des garanties accordées, plus haut :

Quelques exemples pour la garantie incendie 

-Ne sont pas considérés comme des dommages dus à l’incendie :

  • Les vices propres des objets assurés, un défaut de fabrication, de leur fermentation ou de leur oxydation lente 
  • Les dommages matériels causés par la fumée, la suie, la poussière
  • Le vol des objets assurés survenu pendant un incendie.   

Quelques exemples pour la garantie dégâts des eaux

-Ne sont pas considérés comme des accidents d’eaux :

  • Les infiltrations à travers les terrasses et les toits en terrasses (peuvent être rachetées moyennant une surprime).
  • Les inondations, refoulements  et infiltrations, provenant de sources, cours d’eau, étendues d’eaux naturelles ou artificielles, caniveaux, rigoles, égouts, fosses d’aisance ou canalisations souterraines quelconques, le ruissellement des eaux provenant de cours, jardins, voies publiques ou privées.

La garantie vol ne s’applique pas, en cas :

  • d’inhabitation prolongée ou répétée (consulter votre contrat pour l’indication des délais d’inhabitation)
  • Les vols commis par les membres de votre famille ou par les personnes habitant chez vous (locataires employés et personnels de ces locataires ou sous-locataires), etc.

Néanmoins être bien assuré, lorsque survient un sinistre, évite bien des désagréments. Sans assurance, toutes les conséquences d’un sinistre seront à votre charge. Pour plus de détails, nous vous conseillons de consulter les conditions générales de votre contrat.

Revenir au sommaire

VI. Comment souscrire cette assurance ? Quelles informations fournir ?

Si vous souhaitez souscrire un contrat d’assurance MULTIRISQUES HABITATION, vous devez communiquer    à l’agence de votre choix les informations suivantes, relatives à votre habitation :

  • Nature de l’habitation (villa, appartement…)
  • La situation (endroit, emplacement de votre maison dans une cité ? ou une résidence ?...)
  • Nombre de pièces
  • La valeur du mobilier
  • Liste détaillée des objets de valeur (bijoux, tableaux de valeur, etc.)

En fonction de ces informations, l’assureur aura à calculer la prime à payer pour chacune des garanties accordées. A cette prime, s’ajoute la TVA et les droits de timbre et autre frais.

Revenir au sommaire

VII. Que faut-t-il faire en cas de survenance d’un sinistre ?

  • Prendre des mesures de sauvegarde pour éviter l’aggravation des dommages
  • Contacter votre assureur et remplir un formulaire de déclaration de sinistre dans les plus bref délais
  • Respecter les délais de déclaration à l’assureur contenu dans votre contrat, en général sept (7) jours, sauf en cas de vol le délai de déclaration et de trois (3) jours
  • Ne pas engager les réparations avant le passage de l’expert, sauf accord de l’assureur
  • Généralement, l’assureur va désigner un expert pour l’évaluation des dommages et procéder à l’indemnisation en fonction des garanties souscrites ou consenties dans le contrat.

Revenir au sommaire

VIII. Quelles sont les précautions à prendre pour éviter la survenance d’un sinistre  ou en limiter les conséquences ?

Voici quelques mesures de prévention pour éviter le sinistre ou en limiter les conséquences :

  • prendre toutes les précautions nécessaires au maintien en bon état de “ Votre Bien ” à sa sauvegarde et à sa sécurité (avoir des extincteurs fonctionnels)
  • Veiller à ce que les installations d’eau soient toujours tenues en bon état d’entretien
  • En cas d’inhabitation, vous devez veiller à ce que le robinet d’arrêt général et des robinets secondaires soient fermés
  • S’assurer de la bonne fixation des objets assurés, en vérifier la position périodiquement
  • Utiliser serrures et verrous quelle que soit la durée de l’absence, fermer vos volets la nuit
  • Pour une protection renforcée, installer un système d’alarme
  • Veiller à ne rien faire qui puisse causer un dommage à autrui
  • Agir constamment avec prudence et manifester beaucoup de vigilance
  • Donner des instructions dans ce sens aux personnes sous votre garde pour redoubler d’attention.

Revenir au sommaire