2ème Forum des assurances

Les assurances de personnes : réalité et perspectives

Catégorie: Forum
Lieu: Hôtel El Aurassi

Cadre général et objectifs du forum

Le Conseil National des Assurances a organisé les 12 et 13 décembre 1998 un premier forum intitulé « forum des assurés » et ce, pour mieux impliquer les assurés dans le processus de couverture des risques par les assureurs. Cette rencontre a permis de présenter et de débattre des réformes introduites par l’ordonnance 95-07 du 25 janvier 1995 relative aux assurances. Cette forme de communication introduite par le CNA est poursuivie par l’organisation du deuxième forum des assurances sur le thème : « les assurances de personnes en Algérie : réalité et perspectives ».

Avec cette deuxième rencontre, les organisateurs ont voulu, sans remettre en cause la nécessité d’accorder une attention toute particulière aux assurés, recentrer le forum sur la concertation et le dialogue à mettre en œuvre entre toutes les parties concernées par l’activité d’assurance, c’est à dire les professionnels de l’assurance, les assurés et les pouvoirs publics. C’est pour cela que, désormais, on l’appellera « forum des assurances ».
Ce deuxième forum vise à faire la promotion d’une catégorie d’assurance très importante mais pas suffisamment développée chez nous, qui est celle des assurances de personnes.

En effet, la part des assurances de personnes en Algérie varie entre 4% et 5% du marché entre 1995 et 2000, alors que dans le monde, pour l’année 1998, les assurances de personnes ont représenté 58,6% du volume total des primes émises. La dépense en assurance vie par habitant est de 0,4 US dollar en Algérie, alors que la moyenne mondiale se situe à 271 US dollar.
Habituellement, on impute le retard pris dans le développement du marché des assurances de personnes en Algérie au facteur religieux et à l’existence d’un système de protection sociale performant. Or, l’analyse comparée apporte des enseignements qui permettent de relativiser l’importance de ces deux facteurs dans le développement de ce marché.

En effet, la part des assurances de personnes en 1998, dans certains pays musulmans tels que l’Indonésie, la Malaisie ou le Pakistan est respectivement de 49,2%,  47,2%  et  45,4%. En termes de volume, la Malaisie émet 100 fois plus de primes en assurance de personnes que l’Algérie, l’Indonésie 45 fois plus et le Pakistan 13 fois plus. En France, où il existe un système de sécurité sociale et de retraite obligatoire performant, les primes émises au titre des assurances de personnes représentent 63,48% du marché ; sur les 435 milliards de francs de primes émises en 1998 par l’assurance vie et capitalisation, 427 milliards ont été émis au titre des assurances en cas de vie. Comparés à l’Algérie, la France produit 5696 fois plus de primes d’assurance vie que l’Algérie, avec une densité (prime par habitant) de 1257,2 US dollar.

L’objet de cette rencontre est précisément d’engager une réflexion entre toutes les parties à l’effet de cerner les causes qui freinent le développement de ce segment de marché, d’une part et d’entrevoir les solutions qui méritent d’être prises en charge, aussi bien par les pouvoirs publics que par les assureurs, pour engager un véritable processus de développement des assurances de personnes en Algérie.

L’importance de cette activité n’est pas à démontrer, tant il est évident que les assurances de personnes constituent :

  • Une couverture et une protection pour les assurables contre les aléas de la vie ;
  • Un incitateur et un facteur de développement de l’épargne aussi bien pour les assurables que pour l’économie nationale ;
  • Un outil de transformation de l’épargne de court terme en une épargne de long terme pouvant servir au financement des grands projets de développement national.

Les Objectifs de ce second forum peuvent se résumer dans ce qui suit :

  • Faire le diagnostic du marché des assurances de personnes en collaboration avec les assureurs et les assurés ;
  • Permettre aux compagnies d’exposer leurs expériences en la matière ainsi que les actions qu’elles entreprennent pour le développement de la vente de leurs produits ;
  • Donner la parole aux assurés pour leur permettre d’exprimer leurs besoins, leurs attentes et les griefs qu’ils font aux produits d’assurance de personnes ;
  • Explorer les pistes de solutions à apporter à la problématique du développement du marché des assurances de personnes et ce, aussi bien pour remédier aux problèmes internes qu’aux problèmes externes des compagnies d’assurance ;
  • Anticiper sur les perspectives d’évolution du marché des assurances de personnes en relation avec l’essoufflement des régimes généraux obligatoires de sécurité sociale et de retraite ;
  • Contribuer à l’instauration d’une culture d’assurance dans le pays, à l’effet d’asseoir les fondements d’un développement durable du marché des assurances, en général et celui des assurances de personnes, en particulier.

Le forum est organisé sur le thème central : « les assurances de personnes en Algérie : réalité et perspectives » ; il s’articule autour des quatre (04) axes suivants :

  1. Situation actuelle des assurances de personnes en Algérie et diagnostic des obstacles entravant le développement du marché ;
  2. Une première réponse au développement du marché des assurances de personnes : les efforts des compagnies en matière de produits ;
  3. Les solutions préconisées pour assurer un meilleur développement du marché : pour une démarche globale et intégrée ;
  4. Les perspectives d’avenir du marché des assurances de personnes en liaison avec l’opportunité de relayer le champ de la protection sociale.
Date de début: 20/11/2000 10:00
Date de fin: 21/11/2000 17:00