3ème Forum des assurances

L'assurance des risques de catastrophes naturelles

3eme forum des assurances
Catégorie: Forum
Lieu: Hôtel El Aurassi

Accaparant totalement les préoccupations des hommes lorsqu'elles surviennent les catastrophes naturelles ne sont plus, avec le temps et pour la plupart, qu'un sujet mineur de la mémoire ou de l'imagination. Cette tendance naturelle à évacuer les motifs supplémentaires de stress ne peut être partagée par les professionnels du risque dont le métier consiste aussi à corriger la vigilance des populations.

Ainsi, après les divers drames vécus par notre pays(1) en particulier durant la décennie dite de prévention des catastrophes naturelles(2) et les rares regroupements de professionnels organisés sur ce thème(3), il importait que les principaux gestionnaires de ces risques et de leurs conséquences se rencontrent, enfin, pour échanger leur savoir et se concerter sur les voies et moyens pour :

  • Mieux comprendre les phénomènes de catastrophe naturelle et leurs conséquences ;
  • Prévenir, réduire et compenser les effets des facteurs naturels à l'origine de ces catastrophes ;
  • Mieux maîtriser les facteurs humains qui interfèrent et aggravent les conséquences des phénomènes naturels.

Au centre de cette problématique, les professionnels de l'assurance se devaient, avec l'appui des pouvoirs publics, d'offrir au plus grand nombre l'efficacité de leur démarche professionnelle pour dépasser les aléas de la solidarité et de la charité et les inconvénients de la gestion administrative.
Aussi, parallèlement à la garantie commerciale classique et facultative(4) contre les catastrophes naturelles qui continue d'être proposée, les assureurs pourront  dorénavant offrir systématiquement au grand public, en accompagnement des  divers contrats dommage existants, une garantie complémentaire contre les catastrophes naturelles accessible à tous.

C'est dans cette perspective de l'implication plus  importante de l'assurance dans la couverture contre les risques de catastrophe naturelles que le Conseil National des Assurances a décidé de consacrer son troisième Forum à ce thème.

Placé sous le haut Patronage de Monsieur le Ministre des Finances, ce forum bénéficiera du concours technique de l'ensemble des compagnies d'assurance et de la Direction des Assurances, parties prenantes du Conseil, ainsi que des organismes suivants :

  • Ministère de l'agriculture ;
  • Centre National de Recherche Appliquée en Génie Para-sismique (CGS) ;
  • Office National de la Météorologique (ONM) ;
  • Centre de Contrôle Technique de la Construction, il existe 5 CTC sur le territoire national, Centre, Est, Ouest, Chlef et Sud ;
  • Agence Nationale des Ressources Hydrauliques (ANRH) ;
  • Centre de Recherche en  Astronomie, Astrologie, Géophysique (CRAAG).

Seront conviés à contribuer à ce forum pas moins de dix experts internationaux en provenance des organismes suivants :

  • GERLING (Allemagne) ;
  • WILLIS (Londres) ;
  • UIB (Londres) ;
  • EQECAT (San Francisco) ;
  • MILLI-RE (Turquie) ;
  • BEST-RE (Tunisie) ;
  • AGRO-SEGURO (Espagne) ;
  • CCR (France).

Contexte général

Cette 3ème édition consacre désormais le caractère biennal du Forum des Assurances. En effet, après avoir organisé les 12 et 13 décembre 1998 le premier forum intitulé Forum des assurés qui a permis de présenter et de débattre des réformes introduites par l'ordonnance 95-07 du 25 janvier 1995 relative aux assurances, le CNA a poursuivi son action d'animation et de communication avec son deuxième forum les 20 et 21 novembre 2001 sur le thème Les assurances de personnes en Algérie, réalité et perspectives.

En inscrivant la troisième édition du Forum sous ce thème des Assurances contre les catastrophes naturelles, le Conseil National des Assurances poursuit des travaux engagés dans le secteur depuis longtemps en particulier au sein des Nations-Unies  donnant lieu, à  partir de 1995, à un début de coopération entre les assureurs et les principales institutions spécialisées concernées par les catastrophes naturelles (CAT-NAT).

Ce rapprochement a aussi permis d'engager la réflexion sur la mise en place d'un système d'assurance des catastrophes naturelles en Algérie, de participer à des colloques internationaux et d'initier différentes manifestations sur le thème des catastrophes naturelles comprenant les aspects à la fois techniques et financiers.
La décennie internationale de la prévention des catastrophes naturelles s'étant achevée, ce forum pourrait constituer une excellente occasion pour faire le point sur le chemin parcouru et sur ce qui reste à faire dans la voie d'une bonne maîtrise et d'une bonne couverture en assurance des effets des catastrophes naturelles.

Couverture contre les catastrophes naturelles avant sa discussion pour avis par le Conseil National des Assurances durant sa cession d'automne.
Il permettra, en outre,  de préfigurer un nouveau dispositif de couverture des calamités agricoles.
Pour rappel, les dispositifs actuels de couverture contre les catastrophes naturelles et contre les calamités agricoles, bien que co-financés par les assureurs, relèvent de la solidarité nationale et sont gérés par l'Etat sous des règles administratives. Les questions d'efficacité et de rationalisation dans la gestion des fonds ainsi mobilisés seront certainement au centre des débats. Il s'agit nommément du Fonds des catastrophes naturelles et risques technologiques majeurs (FCNRM) et du Fonds de garantie des calamités agricoles (FGCA).

Organisation

Le forum est prévu pour les 13, 14 et 15 octobre 2002 au niveau E de l'hôtel Aurassi à Alger. Les travaux seront distribués dans le temps et l'espace de la manière suivante : (un programme détaillé sera distribué un mois avant l'ouverture)

Le 13 octobre 2002 : Séance plénière consacrée aux communications générales et à la problématique globale.

Le 14 octobre 2002 : Organisation des travaux en trois ateliers consacrés aux communications spécialisées.

  • Atelier 1 : Tremblements de terre ;
  • Atelier 2 : Inondations et tempêtes ;
  • Atelier 3 : Sécheresse et calamités agricoles.

Le 15 octobre 2002 :

  • Présentation en séance plénière des rapports d'ateliers, débats et adoption des résolutions ;
  • Activités périphériques sur l'espace d'exposition ;
  • Table ronde avec la presse et clôture du Forum.

Durant les trois journées et parallèlement aux travaux en plénière et en ateliers, se tiendra une animation comprenant :

  • Des présentations audio-visuelles en continu ;
  • Un affichage de communications en posters ;
  • Un salon d'exposition constitué des stands des compagnies et des organismes du secteur, des différents intervenants dans  la gestion des risques de catastrophe naturelle et des partenaires de l'assurance (prestataires de services entre autres).

Objectifs

Les objectifs de ce forum sont multiples, il s'agit de :

1. Faire le point sur l'état actuel de nos connaissances sur ces risques tant au plan technique qu'au plan de l'expérience acquise en matière de gestion de leurs conséquences.

2. Promouvoir la démarche méthodologique de l'assurance dans le dispositif national de couverture contre ces risques, démarche dont les avantages certains méritent d'être dores et déjà rappelés :

  • Offrir une couverture financière de droit en complément voire en substitution à une couverture aléatoire relevant de la solidarité
  • Promouvoir le sens de la responsabilité et des arbitrages conséquents au sein de la population et auprès des agents par leur contribution directe au financement du dispositif au prorata des risques encourus
  • Organiser le discernement systématique des risques et des dommages selon l'intensité et les facteurs qui en sont à l'origine, en particulier entre les facteurs naturels imprévisibles et les facteurs humains maîtrisables
  • Bénéficier systématiquement du financement et du concours technique du marché international de la réassurance lors de catastrophes naturelles
  • Alléger et stabiliser la charge sur les finances publiques pour la réserver aux secours de premières urgences.

3. Enrichir et adopter le projet de dispositif institutionnel de couverture contre les catastrophes naturelles, dispositif fondamentalement orienté sur le contrat d'assurance.

4. Préciser les conditions techniques de l'assurabilité de chacun des évènements naturels considérés.

5. Promouvoir ce dispositif comme instrument de base à conforter par des mesures d'appui en provenance d'autres secteurs et opérateurs, bénéficiaires indirects de l'assurance, en particulier les administrations et les opérateurs du secteur de l'Habitat et de la Construction ainsi que les banques.

6. Contribuer à l'information et à la sensibilisation du public sur l'importance de l'alternative de l'assurance dans la couverture de leurs biens contre les conséquences des évènements de catastrophes naturelles.

Contenu et thèmes du forum

Le forum est articulé autour des deux aspects, techniques et financiers, suivants :

  • Etudes des risques de catastrophes naturelles en Algérie, en particulier des risques de tremblement de terre, de tempêtes et d'inondations ainsi que de sécheresse.
  • Couverture en assurance de ces risques.

Les sujets des communications ont été définis pour mieux cerner :

1. La connaissance des phénomènes de catastrophes naturelles en Algérie.

2. Les préoccupations des pouvoirs publics en matière de couverture des risques de CAT-NAT dont, en particulier, une plus grande efficacité dans l'emploi des fonds publics.

3. Les expériences étrangères dans les systèmes mis en place pour faire face aux catastrophes naturelles et à leurs conséquences.

4. La pratique en matière d'assurance de ces évènements.

5. Les exigences techniques et financières pour l'accès au soutien des bailleurs de fonds multilatéraux et pour des placements avantageux sur le marché international de la réassurance.

6. Les perspectives nouvelles de prise en charge de la couverture des évènements de CAT-NAT en Algérie.

Il est généralement admis que si pour les risques de tremblement de terre et tempête/inondation, les assureurs ont une certaine connaissance de ces phénomènes et offrent des couvertures, le risque de sécheresse, quant à lui, se caractérise par des effets divers, de larges étendues, et de durées importantes qui le rendent difficilement évaluable par les assureurs. Cette particularité sera prise en charge grâce aux apports du Ministère de l'Agriculture, et de l'expertise internationale au sein d'un atelier spécifique qui traitera du risque sécheresse en liaison avec les calamités agricoles. En ce qui concerne le risque tempête/inondation, l'évènement pluvieux des 9, 10 et 11 novembre 2001 sur tout le territoire algérien et ses conséquences dévastatrices en particulier à Bab-El-Oued fera l'objet d'une large présentation pour constituer une étude de cas concret, récent et exceptionnel avec ses impacts sociaux, économiques et financiers et ses problèmes de gestion administrative et technique.

Consultez le programme

(1) Inondations de novembre 2001 dont à Bab-El-Oued, tremblement de terre d’Ain-Temouchent et de Beni-Ouartilène…
(2) La décennie 1990-2000 était inscrite par une résolution de l’ONU (44/236 de décembre 1989) comme la décennie internationale de la prévention des catastrophes naturelles.
(3) Citons l’atelier CGS Assurances et risque de tremblement de terre du 7 juillet 1997,  le séminaire Prévention et assurance des risques climatiques organisé par l’UAR les 22 et 23 juin 1998 et le séminaire national sur les catastrophes naturelles organisé par la wilaya de Ain-Temouchent les 2 et 3 avril 2002.
(4) En raison de sa cherté, cette garantie reste encore limitée au seul marché des grandes entreprises.

Date de début: 13/10/2002 09:15
Date de fin: 15/10/2002 17:30