Premières journées d’Actuariat organisées par l’UAR - USTHB

Catégorie: Séminaire
Lieu: USTHB
Intervenants:

Mme Djaouida SALAMA (CAAR).
Melle Tassadit AMROUCHE (SAA).
M. Mounir GHERNOUTI (CNA).
M. Kamel BOUKHETALA (Prof. USTHB).

Contexte

Journée organisée par l’UAR et l’USTHB avec la participation du S/P du CNA. Ces journées visent à rapprocher les anciens actuaires, de la première promotion, avec les étudiants en formation de PGS en cette discipline. Elles permettent également aux uns et aux autres d’exposer et discuter leurs travaux, d’échanger des idées scientifiques et professionnelles. C’est aussi une occasion de rencontre et de dialogue scientifique entre experts professionnels du secteur des assurances et professeurs universitaires.

Objectifs

  1. Encourager le métier d’actuaire dans notre pays ;
  2. Diffuser la culture du risque et de la prévention chez le citoyen ;
  3. Mettre en place une coopération réelle et durable entre l’Université et les secteurs utilisateurs ;
  4. Encourager la recherche fondamentale et appliquée en sciences actuarielles, par la mise en place de dispositifs de collaboration entre l’Université et les secteurs utilisateurs ;
  5. Renforcer la formation de PGS en sciences actuarielles, au sein de l’USTHB.

Population concernée

  • Etudiants à la Faculté de mathématiques (USTHB) Post-graduation Spécialisée en sciences actuarielles ;
  • Actuaires exerçants au niveau des compagnies d’assurances ;
  • L’UAR ;
  • Enseignants ;
  • Experts ;
  • S/P du CNA (Actuaires).

Thème

« Méthodologie de Travail de l’Actuaire dans une Compagnie d’Assurance ».

Plan de la Communication

I – Actuariat : métiers et profils.
II – L’actuariat en Algérie : bilan et perspectives.
III – Méthodologies de travail de l’actuaire.
Conclusion.

Résumé

Comme le montre le plan de la communication, l’orateur développe son exposé en s’appuyant sur trois (03) axes essentiels :

  • L’Actuariat : métiers et profils ;
  • L’Actuariat en Algérie : bilan et perspectives ;
  • Méthodologies de travail de l’actuaire.

Pour le premier axe, il est sous partagé en six (06) points essentiels :

  1. L’historique du métier d’actuaire (depuis la naissance du métier au 18ème siècle à nos jours) ;
  2. Le développement du métier ;
  3. La définition du métier d’actuaire ;
  4. Le métier en lui-même est pluridisciplinaire ;
  5. Les missions d’actuaires ;
  6. Le profil d’actuaires.

La définition se rapportant à l’actuaire : « L'actuaire est un spécialiste de la gestion des risques auxquels sont soumis la plupart des agents économiques ».
Il est chargé de proposer des modèles mathématiques permettant de gérer au mieux l’évolution incertaine de l’environnement (élaboration et tarification de contrats d’assurance, évaluation de produits financiers, choix d’investissements, gestion des risques financiers.).

Pour le deuxième axe, il fait état de bilan de l’actuariat en Algérie et des perspectives :

La première promotion d’actuaire en 1999 a donné naissance à la formation de quinze (15) actuaires. La deuxième promotion est en cours de formation.
Certaines écoles proposent des formations de courte durée en actuariat.

Pour le bilan des six (06) années passées depuis la sortie de la première promotion d’actuaires :

  • En 2000, date d’intégration des compagnies d’assurances et autres organismes ;
  • Difficultés dans l’exercice du métier (absence du statut de l’Actuaire) ;
  • Système d’information insuffisant ou inexistant répondant aux besoins statistiques.

Au niveau des compagnies d’assurances ; on enregistre un effort d’intégration et de participation dans l’élaboration de travaux tels :

  • Participation à la mise en place des SI ;
  • Participation à l’élaboration et au développement de nouveaux produits d’assurance ; exemple l’assurance vie ;
  • Révision de tarifs existants.

Aux niveau du CNA-DASS/MF, la participation à la livraison des travaux :

  • Outil de tarification et de régulation du marché : Table de mortalité ; indices de références ;
  • Tarifs de références.

Perspectives :

Des perspectives nouvelles s’ouvrent devant les Actuaires, surtout avec la venue de la Loi 06-04 du 20 Février 2006, modifiant et complétant l’Ordonnance 95-07, relative aux assurances.
Cette Loi, donne une nouvelle définition du métier de l’Actuaire ; et une possibilité à ces derniers d’exercer une activité libérale. Un statut et un ancrage juridique au métier de l’actuaire. D’où la nécessité et l’urgence de créer l’association des actuaires.

En ce qui concerne la Méthodologies de travail de l’actuaire, ce dernier axe est développé en quatre (04) sous titres :

1 – L’opération d’assurance ;
2 – Techniques et méthodes de tarification :
A – Etude du risque ;
B – Segmentation du tarif ;
C – Modélisation et tarification ;
D – Réassurances ;
3 – Evaluation des provisions techniques ;
4 – Surveillance du portefeuille.

Description plus technique et plus mathématique, elle expose en détail la méthodologie de travail de l’actuaire.

Conclusion :

Il appartient aux actuaires de savoir transmettre les progrès de mathématiques pour mieux satisfaire les besoins pratiques des assureurs et des institutions financières : c’est à eux qu’il appartient de faire évoluer les règles et usages.

Programme

09h00 : Ouverture par le Vice-recteur de l'USTHB et le Président de l'UAR.
09h30 : Pause café.
10h00 - 12h00 : Conférences-débats.

  • Conférence 1 - Actuariat et assurance : Environnement et Méthodologies de travail de l’actuaire.
    • Métiers et profils de l'actuaire (Mlle T. AMROUCHE, Actuaire, SAA) ;
    • L’actuariat en Algérie : bilan et perspectives (Mme D. SALAMA, Actuaire, CAAR) ;
    • Méthodologies de travail de l'actuaire dans une compagnie d'assurance (M. M. GHERNOUTI, Actuaire, CNA).
  • Conférence 2 - La modélisation actuarielle du risque et logiciel (M. K. BOUKHETALA, Prof USTHB avec un groupe d'étudiants).

12h30 : Déjeuner.
13h30 - 16h30 : Présentation de logiciels spécialisés.
17h00 : Clôture.

Télécharger le programme.

Date de début: 15/04/2006 10:00
Date de fin: 15/04/2006 18:00