Assure-Infos

  • La Société algérienne d’assurances (SAA) a un nouveau Président directeur général, M. Sais Nacer qui remplace M. Latrous Amara. M. Sais, conseiller du PDG de Sonatrach depuis fin 2012, était à la tête de la Compagnie d'assurance des hydrocarbures (CASH).

  • Le Président directeur général de la Compagnie algérienne des assurances (CAAT), M. Djafri Abdelkrim, a été remplacé jeudi dernier par M. Benmicia Youcef.

    Le nouveau PDG de la CAAT occupait le poste de Directeur général adjoint (DGA) de la même société publique.

  • La nouvelle liste nominative des membres du Bureau spécialisé de tarification en assurances (BST) est connue. Elle est composée de M. Baghous Abdelkader (président du Bureau), M. Hadji Abdennour, membre représentant le ministère du Commerce, M. Atroune Serhane et M. Meslouh Amar, tous deux membres représentants les sociétés d’assurance et de réassurance, et, enfin, M. Zerrouki Kamel, membre expert en assurance.

  • Le chiffre d’affaires réalisé par le marché direct du secteur des assurances en Algérie (hors acceptations internationales de la CCR) a atteint 33,7 milliards de dinars durant le 1er trimestre 2014 contre 31,4 milliards de dinars à la même période en 2013, soit une progression de 7,2%.

  • Le Conseil National des Assurances (CNA) a un nouveau président en la personne de M. Djellab Mohamed, ministre des Finances. M. Djellab a été désigné, lundi 5 mai 2014, à la tête du ministère des Finances en remplacement de M. Karim Djoudi. La cérémonie d’installation de M. Djellab s’est déroulée mardi 6 mai 2014 au siège du ministère des Finances.

  • Revue de l'Assurance n°05

    Editorial : L'assurance pour tous

    La « Touiza », bien de chez-nous - autrement, et ailleurs, la solidarité, quel que soit le rang social-, l’entraide, la mutualité, le mutualisme, la microassurance, l’assurance classique… sont autant de concepts qui ont un dénominateur commun : toutes et tous se dressent contre les risques et les aléas...

  • Editorial : Le risque est là...

    Le risque est là. Permanent.

    Celui sismique l’est et le sera encore et toujours. Depuis l’entame de 2014, des tremblements de terre, certes pas de très grande intensité, ont été enregistrés, comme c’est le cas à Oran (magnitude : 4,3 au nord-ouest d’Arzew, le 20 mars), Boumerdes (magnitude : 4,5 au sud-est de Zemmouri, le 22 février), ainsi que d’autres (moins de 4 degrés sur l’échelle de Richter) à M’sila, Djelfa, Béjaïa, Aïn Defla, Sidi Bel Abbès, Jijel et Chlef.

  • Revue de l'Assurance n°04

    Editorial : Premiers printemps du partenariat

    Le règlement, en 2008, du contentieux algéro-français dans le domaine des assurances a permis aux acteurs du secteur des deux pays d’entrevoir des perspectives de coopération et de développement qui ont vite fini par se concrétiser sur le terrain...

  • Editorial : Il y a de la marge

    Quand on sait que les trois cinquièmes de la production nationale des assurances est détenue par seulement un septième des wilayas du pays (dont la part du lion revient à Alger, principal pôle économique national, avec les 2/5èmes du chiffre d’affaires global du secteur), il est légitimement réaliste de croire que la marge de développement des assurances en Algérie reste importante.

  • Revue de l'Assurance n°03

    Editorial : Une décennie d’assurance Cat-Nat

    Constat amer, certes. Mais, il faut bien le dresser. La production de l’assurance contre les effets des catastrophes naturelles (Cat-Nat) tourne au ralenti. A peine 10% de ce qu’elle peut l’être en vision optimale...